Bienvenue à tous !


De celui qui a la faculté de participer au pouvoir délibératif ou judiciaire, nous disons qu’il est citoyen de la cité concernée, et nous appelons, en bref, cité l’ensemble des gens de cette sorte quand il est suffisant pour vivre en autarcie.

Politique , Aristote

Vous êtes Citoyens ?
Décideurs publics ?
Chercheurs ?
Associations ?
ONG ?
Militants ?
Tout cela à la fois ?
Ne cherchez pas plus loin, ce blog est fait pour vous !
Publicités

Soutien de l’association CapoupasCap pour La France s’engage


Un petit coup de pouce pour une association parisienne « CAP OU PAS CAP » que j’ai longtemps suivi dans le cadre de mes recherches, et dont le projet est passionnant !

Ils sont à nouveau finaliste de La France s’engage  et troisième derrière deux autres structures.

Ils ont besoin que les cercles proches de l’asso likent et mobilisent leurs contacts facebook en les faisant liker et partager la photo sur ce lien : http://urlz.fr/70QI

Il suffit de copier-coller ci-dessous le « mode d’emploi » (c’est très rapide, ça prend 2 secondes pour voter et 5 minutes pour faire voter ses contacts). Merci infiniment pour eux !

COMMENT VOTER ET FAIRE VOTER ?

  1. Rendez-vous ici : http://urlz.fr/70QI
  2. Likez le post de La France s’Engage
  3. ET partagez-le !

Pour motiver vos contacts à voter, vous pouvez les tagguer sous cette même photo de La France S’Engage (pour rappel : http://urlz.fr/70QI) ou leur envoyer le lien via messenger.

En effet, seuls les likes sur la photo « officielle » sont pris en compte (et non pas sur nos partages et publications personnelles) !


Interview dans un très bel article d’Alternatives économiques sur l’engagement post-it des jeunes


Par Justin Delépine  ALTERNATIVES ECONOMIQUES N°374

« Leur processus d’engagement connaît cependant des modifications importantes. Le sociologue Jacques Ion avait parlé, dès les années 1990, d’un « engagement post-it », un rapport plus pragmatique et moins idéologique à l’action. L’image du post-it, qu’on colle puis décolle, vient signifier un engagement plus sporadique et donc moins inscrit dans le temps long. Avec pour conséquence un multi-engagement et des changements de cause plus fréquents. « Les associations connaissent ainsi un turn-over plus important et ont des durées de vie un peu plus courtes », résume Mathilde Renault-Tinacci, doctorante en sociologie au Cerlis-CNRS1. »

Retrouvez ici le lien : « https://www.alternatives-economiques.fr/jeunes-privilegient-lengagement-post-it/00081948 »


Intervention d’introduction de Mathilde Renault Tinacci à la journée d’études Associations : innovations ou chimères démocratiques ?


Mathilde Renault-Tinacci, doctorante au Cerlis-Univ. Paris Descartes-Mairie de Paris, questionne les liens entre innovation démocratique et innovation associative en interrogeant la capacité des associations à incarner une arène démocratique dans laquelle se nouent des relations égalitaires et où les individus apprennent à coopérer afin de devenir de meilleur-e-s citoyen-ne-s.


Interventions de décembre 2017


 J’interviendrai aux prochaines Rencontres annuelles de l’INJEP qui se tiendront le 14 décembre au Conseil économique, social et environnemental sur le thème « Les nouvelles jeunesses de la démocratie : une revitalisation de la participation citoyenne ? » sur les questions d’engagements des jeunes et de rapport au politique dans les associations parisiennes ainsi qu’à la Soirée Je m’engage de la Mairie de Paris organisée le 7 décembre prochain dans les salons de l’Hôtel de Ville. Et ça me fait vraiment méga plaisir.


Place, posture et éthique dans les métiers de la participation : retours sur la journée d’étude !


 

A venir : un nouvel événement le 9 novembre « Associations : innovation ou chimère démocratique ? » à la MSH Paris Nord !


Vous êtes membre bénévole ou salarié d’une association parisienne ? Ce questionnaire est fait pour vous !


Pourquoi et comment s’implique-t-on dans une association à Paris ?

La Ville de Paris souhaite approfondir sa connaissance du milieu associatif, et dans la continuité du « baromètre de la vie associative »  auquel plus de 1200 d’entre vous aviez répondu (en septembre 2014),  nous vous  invitons à remplir ce questionnaire sur l’implication des Parisiens dans les associations.
Nous vous remercions de votre contribution à cette enquête qui permettra de mieux comprendre la place des acteurs associatifs dans les dispositifs de démocratie participative mais aussi plus largement de mieux comprendre les transformations à l’œuvre dans les associations parisiennes.

Vous êtes invités, si vous le souhaitez, à remplir le questionnaire accessible en ligne en cliquant sur le lien suivant : https://www.modalisa-enquete.com/rnma-paris/
(Ou en effectuant un copier-coller de l’adresse Web dans le champ d’adresse de votre navigateur).
Ce questionnaire vous prendra 15 minutes et s’adresse à tous les membres des associations (salarié, volontaire en service civique et bénévole).
Nous vous invitons donc à le faire circuler au sein de votre structure.

Cette enquête est ouverte jusqu’à fin juin 2017. Les données sont recueillies à des fins statistiques et sont strictement confidentielles. L’enquête est conduite par Mathilde Renault Tinacci, chercheuse-doctorante au sein de la Mairie de Paris missionnée par le service association (DDCT) et rattachée au laboratoire CERLIS-CNRS et à l’Université Paris Descartes.

Si vous avez besoin d’informations complémentaires, n’hésitez pas à envoyer votre question à :  duct-ovap@paris.fr

En vous remerciant par avance de votre participation.

 

 


Nouvelle article ! Etre un jeune entrepreneur associatif à Paris : enquête sur un horizon citoyen


Lien ici : http://emes.net/publications/conference-papers/2nd-polanyi-emes-international-seminar/etre-un-jeune-entrepreneur-associatif-a-paris-enquete-sur-un-horizon-citoyen/

EMES Conferences Selected Papers Series, ECSP-P16-02

This article highlights, at time of democratic disillusionment, the transformation of the citizenship done by the civil society organizations, related to the Economy of Solidarity, on the Parisian territory. In this context, we analyse, comparatively speaking, NGO’s with their root historicaly anchored in the parisian territory and young NGO’s, also called “NGO’s entrepreneurs”.

This analysis is based on a large scale empirical survey, mixing observations, focus group and semi-structured interviews. The author questions here four dimensions in the renewal of the “updated” citizenship: how the creator of an NGO tries to find new ways of work, the reinvention of new democratic and extensive way of life, the ambivalence of politization, and the strewing of common democratic values.